Speak Magazine

International Chapters

Manque de bus scolaires: Autre handicap pour les élèves aveugles de L’institut National pour Aveugles de Kinshasa

Par Charmante Muingu

Kinshasa, RDC – Les enfants aveugles et mal voyants de Kinshasa accèdent de moins en moins à l’instruction. L’une des causes principales se trouve être le difficile accès de ces enfants au moyen de transport. Unique école des aveugles de la capitale, l’Institut National pour Aveugles (INAV) se trouve au centre-ville, dans la commune de la Gombe alors que la majorité de ses élèves viennent des quartiers très éloignés de la Gombe.

Bus de l’INAV en panne.

Bus de l’INAV en panne.

Pour permettre à leurs enfants d’aller à l’école, les  parents d’élèves aveugles doivent mettre de côté un paquet considérable dans la mesure où ces élèves sont obligés de se promener en compagnie de leurs guides.  « J’habite  la commune de Kintambo. Chaque jour, mon guide et moi payons 4000 Francs Congolais (environ 4,5 dollars américains)  rien que pour le transport », témoigne Nguya Etondi, élève de 3ème  année primaire  à l’INAV. Si certains enfants terminent l’année scolaire, d’autres par contre sont obligés d’arrêter avec l’école avant même d’obtenir le certificat d’études primaires. C’est le cas de Yannick Lukusa  qui a abandonné les études par manque de moyens de transport.  «J’ai 10 ans et je n’avais pas fait l’école maternelle. Mes parents  m’avaient inscrit directement en première année primaire à l’INAV. Malheureusement, à la fin du premier trimestre, j’ai dû abandonner car mes parents n’avaient plus les moyens d’assurer mon déplacement pour aller à l’école » renseigne-t-il.

L’argent ne garantit pas toujours l’accès facile des aveugles au transport en commun

Il faut parfois se bousculer à Kinshasa  pour prendre place à bord d’un taxi ou d’un bus. Difficile donc pour les non-voyants de s’engager dans cette forme de bataille quotidienne. « Combien des fois les élèves non-voyants n’ont-ils pas rebroussé chemin après avoir passé de longs moments à l’arrêt de bus » s’exclame Fabrice Makengo, un ancien guide. « Plus d’une fois, nous regagnions la maison après avoir passé plus de deux heures à attendre le bus. Je me souviens encore du petit que je guidais et qui pleurait après avoir tenté en vain de monter dans un bus au milieu des personnes valides».

Un élève interné de l’INAV faisant usage de l’écriture braille.

Un élève interné de l’INAV faisant usage de l’écriture braille.

Outre le manque d’argent et la pénurie des moyens de transport en commun, les non-voyants se voient souvent refusé l’accès aux bus par les transporteurs qui les qualifient de mauvais payeurs. Luyindula , chauffeur taxi, affirme : « Moi j’ai des comptes à rendre à mon patron. Je ne dois pas toujours transporter gratuitement les non-voyants. C’est à l’état de prendre en charge leur transport ».

L’INAV réclame des bus pour ne pas compromettre l’avenir des élèves aveugles.

Pour faciliter la tâche à tous les élèves de son école,  le Directeur Général de l’INAV, Ferdinand Kumba wa Madidi plaide pour que l’état lui octroie au moins trois bus pour couvrir toute la ville de Kinshasa. L’unique bus que l’épouse du président de la République avait donné à l’INAV en 2011 est tombé en panne et reste immobilisé à la cour de l’école.

Ferdinand Kumba Madidi: DG de l’INAV.

Ferdinand Kumba Madidi: DG de l’INAV.

Comme solution palliative, la direction de l’INAV a institué un internat dans l’enceinte de l’école. Cependant, les vingt élèves hébergés dans cet internat sont souvent obligés de se rendre en famille pour s’approvisionner en nourriture.

L’état congolais appelé à jouer son rôle

Pour permettre aux élèves non-voyants de vivre de façon indépendante et de participer pleinement à tous les aspects de la vie, il est important que l’état prenne des mesures appropriées pour leur assurer l’accès aux moyens de déplacement tel que le stipule l’article 9 de la convention relative aux droits des personnes handicapées à laquelle le pays a déjà adhéré.

Tagged , , , ,

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>